Accueil > Logiciels > Navigation Internet > Orange et Google : vers un internet à deux vitesses ?

Orange et Google : vers un internet à deux vitesses ?

samedi 4 juin 2011, par Thierry Boteteme

Certains sites coûtent plus cher que d’autres à nos chers fournisseurs d’accès. A la fin de l’année dernière, Orange avait même évoqué la possibilité de faire payer aux géants du web la bande passante consommée. Inutile de préciser que cette suggestion avait déclenché un véritable esclandre et que Google s’était fermement opposé à cette idée. Depuis, pas mal d’eau semble avoir coulé sous les ponts et le géant de la recherche s’est même rapproché d’Orange pour tenter de trouver une solution à cette épineuse question. Et c’est sans surprise que l’on vient d’apprendre grâce à Numera que les personnes qui vont peut-être devoir mettre la main à la poche, ce sont bien évidemment les internautes…

Alors bien sûr, ce n’est pas comme ça que les communicants des deux firmes vont vous présenter les choses. Non, ce qu’ils vont vous dire, c’est que notre manière de « consommer » (il faut bien insister sur ce terme) le web leur coûte beaucoup trop cher et que nous les mettons bien évidemment en péril. Peut-être même qu’ils sortiront les violons pour nous mettre dans l’ambiance et nous arracher une petite larme au passage. Il faut dire aussi, lorsqu’on a réalisé en 2010 un chiffre d’affaire compris entre 29,3 milliards de dollars (pour Google) et 45,5 milliards d’euros (pour Orange), il vaut mieux se montrer prudent et demander un coup de main au contribuable (environ 18.000 euros de revenu net par an en moyenne en 2008).

Selon Stéphane Richard, PDG de France Télécom, Orange risque donc de s’associer à Google pour « améliorer » l’accès au réseau des internautes qui seraient d’accord pour payer plus cher leur abonnement. En pratique, cela veut tout simplement dire que le fournisseur d’accès risque de proposer très prochainement un forfait « de base » avec des débits de merde qui ne vous permettront même pas de profiter de YouTube en 360p mais avec à côté des options coûteuses auxquelles vous pourrez souscrire pour profiter d’une bande passante plus confortable. On pourrait finalement résumer cette idée à : « tu consommes, tu payes ».

Plus concrètement, cela signifie tout simplement que Orange et Google sont en train de préparer un nouvel internet en France, un internet à deux vitesses. Si tu es riche, alors tu pourras profiter pleinement de YouTube et de tous ces services qui consomment le plus de bande passante. Si tu es pauvre, en revanche, et bien tu n’auras plus qu’à te contenter de tous les sites issus du Web 1.0. Inutile de préciser que ce beau projet de ces deux firmes risque d’avoir des conséquences désastreuses. Orange et Google sont en effet en train de remettre au goût du jour la notion de « fracture numérique ». Une fracture numérique que les différents gouvernements qui se sont succédés ont mis des années à réduire.

Bien sûr, si cette solution finit par être mise en place, les abonnés pourront toujours résilier leur abonnement et aller voir si l’herbe est plus verte de l’autre côté de la route. Oui, enfin jusqu’à ce que la concurrence en fasse de même, évidemment… Tiens, chez Free par exemple, cela fait maintenant plusieurs semaines que tous les abonnés ont constaté d’importants problèmes de débit avec YouTube. Même chose d’ailleurs chez d’autres opérateurs. Et là, c’est encore mieux parce qu’il n’est pas question de bridage, non, c’est simplement que ces derniers ont décidé de laisser pourrir la situation.

M’enfin, et derrière on cherche à nous vendre des télévisions, des frigos et des planches à repasser « connectés », hein…

P.-S.

Crédit Photo

Publié par Fred - le 03/06/2011 à 16:00

Source sur FredZone.org