Cela représente en effet 4% des décès mondiaux, un taux qui grimpe malheureusement à 9% chez les 15-24 ans. La plupart de ces décès résultent de traumatismes, du cancer, de maladies cardio-vasculaires et de la cirrhose du foie.

Pour l’OMS si de nombreux pays ont pris conscience des graves problèmes de santé publique provoqués par l’usage nocif de l’alcool et ont pris des mesures appropriées pour tenter d’y remédier, force est de constater qu’elles sont insuffisantes.

C’est pourquoi elle préconise la mise en place partout dans le monde d’un éventail de mesures d’efficacité avérée pour réduire les dommages liés à l’alcool : forte hausse de la fiscalité afin de réduire la consommation d’alcool : réduction de l’offre par une diminution du nombre de points de vente ; augmentation des limites d’âge légales pour acheter de l’alcool : applications de mesures efficaces contre l’alcool au volant.

La Stratégie mondiale mise en place et approuvée par les États Membres de l’OMS préconise également : le dépistage et des interventions brèves en milieu médicalisé pour modifier les modes de consommation dangereux et traiter les troubles liés à l’alcool : la réglementation voire l’interdiction de la vente d’alcool : l’organisation de campagnes d’information et d’éducation efficaces.

Mais tout ça n’a t-il pas déjà été fait ? Et vous que feriez-vous pour tenter de réduire la consommation d’alcool à travers le monde ?